Fak, j’ai commencé la DME.

Non, ce n’est pas vrai, je vous ai menti. Je n’ai pas vraiment essayé la DME, puisque j’ai osé donner des céréales et des purées à Léon dès qu’il a eu 5 mois! Par définition, l’alimentation autonome ou la « diversification menée par l’enfant (DME) » interdit strictement de donner des aliments à la cuillère – même une seule fois. C’est une théorie qui veut que l’enfant passe du biberon (ou du sein) aux aliments solides en portant lui-même les aliments à sa bouche. Il découvre ainsi l’alimentation dans toutes ses textures et ses saveurs, et en apprenant à respecter lui-même son appétit. N’est-ce pas merveilleux?

La DME, ce n’est pas pour tout le monde

D’abord, il faut que bébé soit prêt. La plupart du temps, les mamans attendent que bébé ait 6 mois ou plus, parce qu’à cet âge :

  • Il se tient assis tout seul;
  • Il démontre de la curiosité envers votre assiette;
  • Il est capable de porter des objets à sa bouche avec plus ou moins de contrôle (coordination main-œil);
  • Il mâchouille des objets, donc ses gencives sont suffisamment fortes.

Rappelez-vous : jusqu’à l’âge de 1 an, le lait (maternisé ou maternel) demeure l’aliment principal de bébé. Le reste n’est qu’exploration et curiosité. Ne vous inquiétez donc pas si bébé ne mange pas autant que vous le souhaitez…. Et il ne faut surtout pas lui mettre les aliments dans la bouche. En effet, l’un des principes fondateurs de la DME, c’est de ne plus toucher à la nourriture une fois qu’elle a été offerte. C’est bébé qui gère!

 

À propos du fameux gag reflex

Certaines mamans vivent beaucoup d’anxiété avec le risque d’étouffement que cela implique. Bébé va parfois au début donner l’impression qu’il s’étouffe avec ce qui est communément appelé le réflexe nauséeux (gag reflex). Ce réflexe protecteur est tout à fait normal et même souhaité pour prévenir l’étouffement.

Les études récentes ont démontré qu’il n’y a pas plus de risque d’étouffement chez les enfants suivant la DME que ceux suivant la méthode de diversification traditionnelle, lorsque les principes de sécurité de base sont respectés. Pour plus de détails sur le sujet, je vous invite à lire l’article de Jessica Coll, diététiste et fondatrice du réseau international DME. Toutefois, respectez vos limites. Si vous n’avez plus du tout de plaisir à faire manger votre petit, retournez à la bonne vieille cuillère : votre bébé ne sera pas traumatisé pour avoir été nourri aux purées plus longtemps! 🙂

Fini le casse-tête des purées

Pour ma part, ça se passe hyyyper bien! Léon ADORE jouer avec sa nourriture et explorer avec sa bouche. Je trouve également ça beaucoup plus simple lors des repas, puisque je peux lui cuisiner une partie des ingrédients de mes recettes chaque fois. Par exemple, le matin, je peux lui donner un morceau de pain grillé recouvert d’un peu de beurre d’arachide naturel ainsi qu’un quartier d’orange. Le soir, je lui offre un ou deux légumes cuits à la vapeur, une petite galette cuisinée maison au saumon et à la patate douce, ainsi qu’un fruit pour dessert. Il ne mange pas encore vraiment le midi, alors je lui donne plutôt une petite collation (fruit ou légume). Je vais tranquillement commencer à lui offrir plus d’aliments le midi, puisqu’il est en pleine poussée de croissance!

Nouvelles mamans, si vous vous sentez à l’aise, je vous invite à essayer l’alimentation autonome de l’enfant, mais APRÈS vous être informées de long en large sur le sujet. Il existe des blogues très intéressants traitant de la DME, tels que Maman mange bien, Bébé mange seul, Jessica Coll… Je vous avertis, une fois qu’on tombe là-dedans, on ne veut plus arrêter!

Bonne journée! 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Navigate